by in Out of India

Is it ringing?
Rue Hanoi
Graduates Hanoi
Vietnamese noodle soup
Nature Morte Hanoi
Hidden Temple Hanoi
night hanoi

On voulait se faire un dernier petit trip avant la fin de 2015 et on pensait à la base partir enfin découvrir le Punjab. Finalement, les prix des billets d’avion étaient plus intéressants pour partir jusqu’au Vietnam. Alors même si ce qui se passe au Nord de Delhi reste un mystère pour nous, l’exotisme du Vietnam et l’envie jamais rassasiée de découvrir un nouveau pays a été plus forte !
Comme nous sommes des entrepreneurs un brin sérieux, nous décidions de partir juste une grosse semaine pour ne pas laisser nos “affaires” tourner trop longtemps sans nous. D’après tous nos amis, le Nord du Vietnam semblait plus dépaysant, authentique que le Sud, nous choisissions donc Hanoi comme point de chute avec l’idée d’aller voir dans les montagnes du Nord et peut-être vers la baie d’Halong.
Après, une escale à Bangkok marquée par notre découverte horrifiée des attentats se déroulant en live à Paris, nous débarquions à Hanoi, l’oeil hagard. Finalement, notre taxi aura tôt fait de nous réveiller en essayant de nous arnaquer avec un prix en dollars. Le réflexe du backpacker sur le qui-vive nous remettait en éveil et nous pouvions commencer à découvrir l’agitation de Hanoi déversant son flux de scooters dans ses ruelles jonchées d’habitants prenant leurs petit-dejs (déjà des soupes et nouilles) sur le bord des rues assis à califourchon sur des mini tabourets en plastique. Comparé aux axes routiers difformes et à la circulation agressive à laquelle nous sommes habitués à Bangalore, Hanoi nous apparaissait d’emblée comme une petite ville sympathique avec le juste ce qu’il faut d’agitation pour ne pas être ennuyante.
Notre sentiment s’est confirmé au fur et à mesure de notre visite, le plus souvent à pied, de cette capitale à taille humaine (du moins dans ses ruelles du centre-ville) où la vie semble se dérouler à la vue de tous sur ses trottoirs surchargés de scooters, échoppes, cuisines et restaurants de dinette qui semblent improvisés mais sont en fait là tous les jours. Et bien entendu, c’est en plus délicieux ! Pho, Bun-bo, nems, tous les classiques sont là et on en découvre d’autres comme le poisson chat cuisiné à sa table (Cha Ca) ou encore la rue où tous les stands sont spécialisés dans la cuisine… des tripes :) . Bref, si vous aimez la street-food et êtes un peu aventureux, il y a de quoi se régaler les yeux fermés. L’héritage français est aussi là mais a été remixé avec des saveurs locales comme les délicieux Banh-mi (sandwich baguettes avec des ingrédients vietnamiens) ou le “Ca-phe” (café) mixé avec du lait concentré directement dans sa tasse.
Aussi, on trouve à Hanoi un vieil héritage chinois (du moins les images d’Epinal qu’on en a) avec de nombreuses femmes vêtues du chapeau pointu “chinois”, des temples Tao – Bouddhistes un peu partout et parfois même cachés au fond d’un couloir ou encore des marchés qui débordent de vie et de marchandises.

A suivre : Sa Pa, les montagnes du Nord…

Amber fort elephant
Aam admi clicking a picture
Sari shop
Hawa Mahal focus
Local sardwar tourist boys

Le Rajasthan et Jaipur, 8 ans qu’on n’y avait pas mis les pieds. A l’époque, nous découvrions le voyage “sac à dos” ou “backpackers” comme disent les anglo-saxons. Depuis que l’on vit dans le sud de l’Inde, on voit plus le Nord de l’Inde comme un autre pays : plus de 1500 kms de distance nous séparent ainsi qu’une culture, une architecture, une histoire différentes.
Du coup, on a saisi l’occasion d’avoir de la famille en voyage dans ce coin pour y retourner l’espace d’un week-end (aussi grâce aux nouvelles liaisons d’Air Asia Inde).
Jaipur est la porte d’entrée du Rajasthan, la région la plus emblématique et donc touristique de l’Inde, mais c’est aussi une vraie ville Indienne en développement : on ne l’avait pas oublié et c’est donc sans surprises qu’on a retrouvé une ville un brin chaotique. Ce qu’on avait par contre oublié, c’est à quel point le tourisme est développé dans cette partie de l’Inde, ce qui engendre forcément quelques inconvénients : une population locale globalement agressive et prête à exploiter au maximum chaque touriste.
Au delà de ça, Jaipur et le fort d’Amber tout proche, méritent tout de même leur lot de touristes internationaux et locaux.
Le fort d’Amber est un monument que nous avions loupé il y a 8 ans et que nous mettions un point d’honneur à visiter cette fois. Le fort, perché sur une colline au-dessus d’un lac nous a directement fait une très forte impression. La colonne d’éléphants montant pendant toute la matinée y ajoutait aussi une touche un brin magique. A l’intérieur, le fort cache un voire plusieurs palais bien restaurés et déploie une belle palette des curiosités architecturales locales : portes sculptées et peintes à l’excès, palais des glaces, jardin intérieur.. .
A Jaipur, c’est à la bien nommée “pink city“, soit la vieille ville, que tout se passe. Dans cette partie de la ville, la plupart des bâtiments revêtent en effet une couleur rosée et souvent une architecture de style moghol. Le fameux “hawa mahal” ou “palais des vents” qui abritait le harem de ces chers maharajas en est l’exemple le plus frappant avec son délire de multiples fenêtres à motifs. Un bâtiment très photogénique malgré l’agitation de la rue passant sous ses fenêtres. Cette fois, on a même visité le Jantar Mantar, un autre délire de maharaja, plus porté lui sur l’astrologie. Pour une fois, la visite guidée est assez indispensable pour comprendre à quoi pouvait bien servir ces curieux instruments qui font d’abord penser à un square pour enfants. On notera quand même que le maharaja avait poussé le délire jusqu’à faire construire une horloge solaire, précise à deux secondes près !

Bref, un week-end sympa qui permet de changer un peu d’air et de se rappeler que l’Inde aussi peut être un brin sur-touristique…

by in Video, Voyage en Inde

Il y a déjà un moment (Novembre 2012), nous avions fait un tour à Hampi et pris pas mal de séquences vidéos. Et puis on les avait oubliées.
Maintenant que nous avons de nouveau le matériel et la motivation nécessaires, on a ressorti ces archives pour faire un petit montage au son des “Temples”, un groupe de circonstance pour ce genre de destination…

Notre start-up : TITRI

Bangkok VS Kuala Lumpur VS Singapore TOP 10 restaurants Indiranagar 2014 Que faire à Bangalore ? Notre TOP 10 Only In India Bang Alors?! Yoga Quiz Traffic Vespa - local painting Shared Ambi! Bullet trip

Facebook

Twitter

G+

Notre trip moto Paris-Sydney

On The Road Again, the blog for all our trips Out of India, including the one we did from Paris to Sydney on a motorcycle...

Email newsletter

RSS Abonnez-vous au blog par email / You'll receive an email for every new post

Categories

Crazy green of the paddy fieldsKeep on exploringElephant stablesSchoolgirl ridingTemple under watchDrying after the bathInsanely green paddy fieldEngine coming to start the ferry service from one side of the river to an otherYali (a creature made of many animals) pillarOld man cycling in the paddy fieldsPerfect reflection in the paddy fieldKama sutra never too far from the temple statuesQueen's bathThe funny faceSunset over the temples of HampiSadu meditatingBig loadBy the river

Archives

Expats Blog