by in Voyage en Inde

Avec un peu de chance et un bon travail de promo “interne”, la vie à l’étranger est aussi rythmée par les visites des amis et de la famille. Nos familles nous font le plaisir de venir chaque année (pour l’instant !). Une fois les itinéraires “classiques” épuisés (notamment le proche et inévitable Kérala), il faut parfois creuser un peu plus pour s’assurer du retour des êtres aimés :)
Du coup, cette année, nous avons concoté un petit itinéraire bien varié à nos familles de Bombay à Bangalore avec plusieurs étapes auxquelles nous avons pu participer. Le voilà :

Dhobi Ghats and the modern city growing in Mumbai
Bombay men shadows on Marine Drive
Etape 1. Découverte urbaine et petit choc culturel à Bombay
Bombay, c’est un peu la ville de notre premier amour avec l’Inde. C’est aussi le pire et le meilleur de l’Inde à la fois. C’est donc une expérience que nous aimons partager même si on sait que ça ne plait pas forcément à tout le monde. Même en se limitant au Sud de Bombay, il y a de quoi faire avec les superbes bâtiments coloniaux, dont la fameuse gare de Victoria Station, une petite ballade au travers des quartiers populaires autour de Chor Bazaar (avec quelques antiquités, posters de Bollywood…), un peu d’agitation aux Dhobi Ghats et à la mosquée au milieu de l’eau d’Haji Ali, quartier de Fort pour un peu de calme et promenade le long de Marine Drive à la tombée du jour. On les a aussi envoyé pour la journée pour une petite “croisière” jusqu’à Elephanta Island.

Statue over garlanded
Etape 2. Panjim et Old Goa
A peine une heure d’avion (on peut aussi le faire en train ou bus de nuit) et on change complètement d’ambiance à Goa. Au delà des plages, Goa c’est aussi un héritage colonial Portugais assez incroyable et de mieux en mieux valorisé le long des rues de Panjim ou auprès des imposantes cathédrales de Old Goa.

Etape 3. Plages du sud vers Palolem
Ca, comme vous le savez, c’est notre spot préféré à Goa, on y vient plusieurs fois par an. Il était temps de le partager avec nos proches à qui on a servi le programme habituel : camp de base à Patnem, location de scoots pour découvrir les autres plages au nord, apéro et dîner sur la plage. On leur avait aussi prévu une petite rando avec Goa Jungle Adventure (ils font aussi des sorties canyoning bien sympas et sont Français !). Ils ont apprécié et nous, on ne se lasse pas de ce coin de Goa.

Etape 4. Jog Falls
Alors là, c’était un peu l’étape risquée, celle sur laquelle on ne misait pas grand chose. Sauf que pour rallier Goa à Bangalore, il faut bien passer par des coins paumés et la route étant ce qu’elle est en Inde, il vaut mieux prévoir des étapes pour éviter de se faire 9h de route dans la journée. On avait donc repéré ces chutes idéalelement situées entre Palolem et Chickmagalur, coupant les deux étapes en 4h de route. Bon, le coin est a priori joli et les chutes peuvent être assez impressionantes, mais il vaut mieux le faire pendant ou juste après la mousson et surtout, le chemin de randonnée qui permet d’y descendre est pour l’instant fermé. Nos parents étaient quand même pas mécontents de cette étape dans “l’Inde profonde”. Il y a en plus un hôtel du gouvernement KTDC pour y dormir.

Coffee plantation Chikmagalur
Etape 5. Chikmagalur et ses plantations de café
Niché dans des montagnes, assez proches de Bangalore, cette région est très reconnue pour ses plantations de café et ses “homestays”. Avec aussi des sommets montant jusqu’à 2000m, l’air y est très frais, surtout la nuit et c’est donc une destination week-end prisée des “Bangaloreans”, surtout pendant l’été. C’est un peu comme Coorg, en plus sauvage. Un endroit pour apprécier les nuits étoilées, le calme et les ballades à l’ombre des arbres millénaires protégeant les précieux caféiers. Bref, il n’y a pas grand chose à y faire mais c’est parfait pour se reposer.

Hoysala Temple
Etape 6. Les temples Hoysalas de Belur, Halebid
Ces temples, un peu loin de tout sont parmi les plus beaux que nous ayons vu en Inde. Leur façades vibrent de sculptures sur toutes leurs surfaces et racontent les histoires des épopées Hindoues sous formes de bandes, un peu à la manière de bande-dessinées. Les piliers, eux aussi sculptés ou polis à l’intérieur donnent des ambiances mystérieuses. On avait déjà visité les deux temples majeurs de Belur et Halebid, on a ajouté cette fois le petit et moins couru Sri Veeranarayana qui nous a franchement séduit par son enfilade de piliers et son ambiance apaisée.

Voilà, ensuite, 3-4 heures de route avec un arrêt conseillé à Sravanabelagola pour ses lieux saints Jains (dont une statue géante au sommet d’une colline) vous permettront de rejoindre Bangalore !

by in Video, Voyage en Inde

Ca faisait un moment qu’on n’avait pas publié de vidéo et pourtant, on continue de capturer des images à chaque voyage. Petits problèmes techniques et manque de temps nous empêchaient simplement de passer par la délicate mais cruciale étape du montage… C’est maintenant fait pour Bombay où on avait tenté de capturer tant au 5D qu’à la GoPro des petits bouts de vie de cette mégalopole qui ne cesse de nous fasciner. Beaucoup de mouvements donc dans cette vidéo avec un petit focus au début sur la folie des trains de banlieue locaux. Au niveau de la musique, on a découvert récemment la série des MTV sound trippin’ (des émissions où ils capturaient des sons de la rue pour créer des morceaux) et c’est exactement le genre de sons qu’on voulait utiliser depuis un moment dans une vidéo. On a choisi le premier morceau (Tung Tung) qu’ils ont créé au Punjab mais qui a une énergie qui correspond bien au rythme de Bombay il nous semble… On vous laisse en juger :

Back to Boooombay !

10 mars
2013

Boombay
Bandra Station
Marina Drive
Taxi Padminis in Bombay

Il y a 6 ans, pendant un semestre d’échange universitaire, on découvrait Bombay et l’Inde pour la première fois. On restera toujours un peu nostalgique de cette période où l’on expérimente tout pour la premère fois : premier rickshaw, premier masala chaï, première incompréhension, première douche dans les toilettes… Nous avions adoré ce séjour et c’est en grande partie à cause de cette expérience que l’on vit aujoud’hui en Inde.

6 ans plus tard,on était donc complètement excités à l’idée de repartir à Bombay (on y avait quand même refait un petit passage il y a 3 ans aussi) et en même temps, on se demandait si, en habitant maintenant à Bangalore, on allait retrouver les sensations passées.

Du coup, évidemment, on n’a as pu s’empêcher de comparer tout le week-end. Voilà un petit florilège :

> Bombay c’est beau (au moins dans le sud). Oui, Bombay est une ville plus historique que Bangalore. Il y a donc un héritage architectural (datant surtout des Anglais) bien plus important qui commence en plus à être entretenu (enfin pas toujours mais au moins pour les bâtiments principaux). Et puis il y a la mer… et mine de rien ça permet de respirer et de donner une skyline à la ville.

> Bombay, ça bouge ! Et oui, 20 millions de personnes ça aide pour dégager une impression de dynamisme intense. Mais au-delà de ça, la ville est clairement en mouvement et bouillonne d’idées, d’initiatives. De nouveaux types de lieux émergent de plus en plus, on pourrait se croire à New-York à un endroit, à Paris à un autre, le tout remixé à la sauce Bombay malgré tout. Il y a de l’argent mais aussi du goût. Et ça vit, jour ET nuit.

> Bombay, c’est une vraie grande ville en mouvement qui mêle l’ancien et le moderne. On y trouve des buildings de plus en plus élevés à côté de bidonvilles. Les trains de banlieue roulant toutes portes ouvertes continuent d’être la colonne vertébrale de la ville mais leurs gares sont désormais désservies par des “skywalks” (voies piétonnes surélevées sur plusieurs kilomètres). Les icôniques taxis Padmini qui datent des années 60 donnent un caractère unique à la ville et font de la résistance (pour notre grand bonheur) face aux Hyundai et autres… Mais pour combien de temps encore ?

> A Bombay on peut sortir et même dans plusieurs lieux dans la soirée. Et oui, pas obligé de se dépêcher pour finir son dernier verre avant 23h15 sous peine de se faire sortir.

> Bombay, c’est aussi plus trash. Comme dans toutes les grandes villes, la pauvreté y est plus présente et plus dure. Des familles vivent sur les trottoir, 50% de la popluation vivrait dans des bidonvilles plus ou moins organisés et il y a beacoup d’enfants des rues qui semblent vivre seuls…

> A Bombay, la vie est plus dure. Les loyers sont presque au niveau parisien, les salaires restent Indiens, le transport y est efficace mais bondé, le climat est difficile à supporter. Et ça se ressent, dans le regard des Mumbaikers qui semblent plus stressés, anxieux…

Bref, Bombay, on le savait déjà mais on le confirme, c’est le meilleur et le pire de l’Inde. Différents mondes s’y entrechoquent (ou s’évitent), les différences entre les niveaux et styles de vie des populations sont gigantesques. A l’image du building Antilia, ‘maison” (qui est en fait un building de plus de 20 étages) où vit la famille d’un industriel Indien (Ambani de Reliance) qui serait la plus chère du monde et où 600 personnes travaillent chaque jour. N’empêche c’est aussi le seul qui a attiré notre regard grâce une architecture contemporaine asymétrique.

Mais on y sent un souffle qui manque clairement à Bangalore. Après, reste à savoir combien de temps on serait capable d’y vivre. Bangalore est “agréable” (sur des standards Indiens) Bombay est “folle” dans tous les sens du terme… Mais on aime cette folie.

Quelques bonnes adresses qu’on a (re)découvert si jamais vous plannifiez une visite à Maximum City.

Dans le sud de Bombay vers Fort :
- Khyber : c’est un des restaurants mythiques de Bombay. On l’avait loupé lors de nos précédents passages, donc on en avait un de nos buts cette fois. Le décor est superbe mais on a été un peu déçu par la nourriture. Bon, mais pas exceptionnel (à part leurs “cheese-naans”, excellents!). C’est peut-être aussi parce qu’on a finalement déjà de bons restos de spécialités d’Inde du Nord même à Bangalore…
- The Pantry : voilà un café-resto très mignon qui symbolise assez bien le genre de nouveaux lieux qu’on ne s’attend pas à trouver à Bombay et qui sont en train d’émerger. Tout est vraiment fait avec goût ici et jusque dans les moindres détails, ce qui est assez rare. Parfait pour un café-dessert ou un light lunch, c’est en plus situé dans une des petites ruelles de Fort, dans le Sud de Bombay. On a rencontré l’une des manageuses du lieu, une Française qu’on remercie d’ailleurs pour les adresses et tips qu’elle nous a donné.
- Bademiya : on est tombé dessus par hasard mais a priori, ce restaurant est assez connu des locaux depuis un moment. Ils servent majoritairement des kababs de mouton ou poulet délicieux et on a aussi adoré une de leurs spécialités qu’on avait jamais vu ailleurs, les “baidas”, des espèces de galettes de viande très goûteuses.

Dans le nord de Bombay vers Bandra :
- Toto’s Garage : c’était déjà notre bar favori il y a 6 ans, ça l’est toujours aujourd’hui. Marrant et sans chichis, on y boit des pichets de Kingfisher dans un décor de garage auto avec une Coccinelle au-dessus du bar, servis par des vieux serveurs en salopette orange. Ne pas avoir peur de se faire bousculer et de jouer des coudes pour accéder au bar. En plus, comme c’est à Bandra, on peut enchainer ensuite avec d’autres bars-restos du quartier.
- Imbiss : un autre lieu assez innatendu de Bandra où l’on mange en majorité des spécialités Allemandes (wursts, travers de porc mariné et compagnie) servies dans un lieu sans prétention et détendu à des prix très raisonnables.

Au milieu des deux, vers Lower Parel :
- Café Zoé : encore un de ces lieux récents qui donnent un nouveau visage à Bombay. On pourrait se croire à NY ici car c’est dans un hangar à briques rouges apparentes que ce bar-restaurant a été créé. Le décor est un joli mix d’inspiration occidentale et de détails Indiens. Situé dans Lower Parel, le quartier en mutation de Bombay, c’est tout une zone industrielle qui est en train d’être reconvertie au milieu des gratte-ciels en construction ici. Pour une fois que ce genre de lieux n’émerge pas dans des malls impersonnels, ça fait plaisir !

Notre start-up : TITRI

Bangkok VS Kuala Lumpur VS Singapore TOP 10 restaurants Indiranagar 2014 Que faire à Bangalore ? Notre TOP 10 Only In India Bang Alors?! Yoga Quiz Traffic Vespa - local painting Shared Ambi! Bullet trip

Facebook

Twitter

G+

Notre trip moto Paris-Sydney

On The Road Again, the blog for all our trips Out of India, including the one we did from Paris to Sydney on a motorcycle...

Email newsletter

RSS Abonnez-vous au blog par email / You'll receive an email for every new post

Categories

Crazy green of the paddy fieldsKeep on exploringElephant stablesBig loadSchoolgirl ridingBy the riverTemple under watchDrying after the bathView over the paddy fieldsView over Hampi at duskInsanely green paddy fieldEngine coming to start the ferry service from one side of the river to an otherYali (a creature made of many animals) pillarOld man cycling in the paddy fieldsPerfect reflection in the paddy fieldKama sutra never too far from the temple statuesQueen's bathThe funny face

Archives

Expats Blog