Ganesha, Ganesha !

26 sept.
2013

La plateforme
Ganesh individuel
L'arrivée des tracteurs en continu
Un Ganesh dans son quartier

En Inde, la “saison des festivals” est censée commencer véritablement au mois d’Octobre mais on a déjà été servis ces derniers temps avec Ganesha Chatruthi (ou Ganpati). A cette occasion, chaque mini- quartier, ou entreprise, ou famille ou groupe de potes construit (achète) son Ganesh et l’expose pendant quelques jours (souvent au milieu d’une rue) avant d’aller le jeter dans un plan d’eau. Là encore, différentes alternatives, à Bombay, c’est dans la mer, ici, à Bangalore, c’est dans des lacs ou réservoirs d’eau (il y en a souvent près des temples). On a même lu dans le journal qu’une bassine pouvait faire l’affaire si le Ganesh était petit.
Mais bon, il serait quand même dommage de louper toutes les festivités liées à l’immersion de son Ganesh dans endroit prévu à cet effet. A Bangalore, le lieu principal est Ulsoor Lake : une partie du Lac est dédiée uniquement à la manifestation pendant 15 jours. Durant ce laps de temps, jour et nuit, presque en continu, les cortèges arrivent sur un tracteur, un camion et à pieds au son de percussions et vont ensemble immerger leur Ganesh. Les organisateur ont bien fait les choses, les Ganeshs sont installés sur une plateforme reliée à une grosse grue. Quand la plateforme est pleine, les Ganeshs sont jeté à l’eau depuis le milieu du réservoir.Sauf que bien entendu, les statues étant rapidement trop nombreuses pour la taille du réservoir, celui-ci est vidé tous les matins. A la fin de la journée on peut même apercevoir une main de Ganesh ou un bout de trompe qui dépasse du réservoir…
Cette fête est surtout la fête des enfants qui paradent avec leur Ganseh, peuvent faire tout le bruit qu’ils veulent tout en montrant leur aptitude très précoce à danser comme dans un film Boollywood !

by in Bangalore, Slideshow

Shiv Mandir

Bangalore, comme vous le savez certainement, n’est pas la ville la plus touristique Indienne… et pour cause ! Une histoire relativement récente, pas de lieux saints et un développement urbain rapide et sauvage. Pourtant, en cherchant un peu, ici ou on trouve quelques sites dignes d’intérêt, au moins pour l’expérience. Parmi eux, l’un de nos favoris est Shiv Mandir !
Situé à quelques minutes d’Indiranagar où l’on vit, sur Old Airport Road, peu de nos visiteurs y échappent. Pour leur plus grand bien, bien entendu.
Shiv Mandir, c’est un peu comme si on avait voulu créer un parc d’attraction cheap pour l’hindouisme. Car Shiv Mandir est avant tout un temple Hindu avec prêtres, musique sacrée, îdoles etc… Sauf que certains détails vous feront vite comprendre qu’ici, nous ne sommes pas dans un temple vieux de plusieurs siècles. Déjà son emplacement ne trompe pas. Shiv Mandir est caché derrière un des mall les plus moyens de Bangalore, Total Mall. Il faut même passer par le parking souterrain pour y accéder !
Ensuite, dès l’entrée, le petit doute que vous commenciez à avoir sur une certaine “commercialisation de la religion” s’effacera. On vous propose soit de faire la queue pour quelques roupies, soit de passer devant tout le monde avec le full-package pour 150 roupies. Prenez le full-package c’est important. Pas uniquement pour passer devant tout le monde, même si c’est utile vu que la queue se fait toujours dans le souterrain. Parce que ce full-package comporte tout un nombre de petites “épreuves” toutes plus ludiques et étonnantes les unes que les autres. Vous serez ainsi guidé sur tout un parcours vous faisant passer dans des espèces de galeries reproduisant tous les lieux saints hindous avec animations et effets sons et lumière faisant passer le train fantôme de la Foire du Trône pour un manège réaliste ! Quand à la statue de Shiva, elle est aussi grandiloquente que le laisse entrevoir la photo ci-dessus.
Le plus fou dans tout ça ? les visiteurs hindous qui gardent leur sérieux et foi dans ce lieu décadent.
A ne pas louper !

PS : on vous a menti, il y a pire que le Shiv Mandir, il y a le Bull Temple, mais alors là, ça ne vaut même pas le déplacement…

Voilà notre première vidéo depuis… le Transsibérien ! C’est aussi notre première vidéo avec notre nouveau réflex donc c’est un peu un test. On a pris ces images pendant notre w-e à Tanjore et Trichy, deux villes riches en temples et en couleurs, comme on vous en avait déjà parlé.
Dites nous ce que vous en pensez et nous, on va essayer de continuer sur notre lancée de notre côté !

Merci aussi à Romain “Turn-water” qui a composé et interprété la musique que l’on a utilisé ici. Il avait visiblement plus Pondicherry (titre de la chanson : “A walk in Pondicherry”) en tête au moment de la création mais bon, c’est pas si loin !
N’hésitez pas à découvrir le reste de ses titres sur son Soundcloud.

Notre start-up : TITRI

Bangkok VS Kuala Lumpur VS Singapore TOP 10 restaurants Indiranagar 2014 Que faire à Bangalore ? Notre TOP 10 Only In India Bang Alors?! Yoga Quiz Traffic Vespa - local painting Shared Ambi! Bullet trip

Facebook

Twitter

G+

Notre trip moto Paris-Sydney

On The Road Again, the blog for all our trips Out of India, including the one we did from Paris to Sydney on a motorcycle...

Email newsletter

RSS Abonnez-vous au blog par email / You'll receive an email for every new post

Categories

Crazy green of the paddy fieldsKeep on exploringElephant stablesSchoolgirl ridingTemple under watchDrying after the bathInsanely green paddy fieldEngine coming to start the ferry service from one side of the river to an otherYali (a creature made of many animals) pillarOld man cycling in the paddy fieldsPerfect reflection in the paddy fieldKama sutra never too far from the temple statuesQueen's bathThe funny faceSunset over the temples of HampiSadu meditatingBig loadBy the river

Archives

Expats Blog