by in Out of India

Is it ringing?
Rue Hanoi
Graduates Hanoi
Vietnamese noodle soup
Nature Morte Hanoi
Hidden Temple Hanoi
night hanoi

On voulait se faire un dernier petit trip avant la fin de 2015 et on pensait à la base partir enfin découvrir le Punjab. Finalement, les prix des billets d’avion étaient plus intéressants pour partir jusqu’au Vietnam. Alors même si ce qui se passe au Nord de Delhi reste un mystère pour nous, l’exotisme du Vietnam et l’envie jamais rassasiée de découvrir un nouveau pays a été plus forte !
Comme nous sommes des entrepreneurs un brin sérieux, nous décidions de partir juste une grosse semaine pour ne pas laisser nos “affaires” tourner trop longtemps sans nous. D’après tous nos amis, le Nord du Vietnam semblait plus dépaysant, authentique que le Sud, nous choisissions donc Hanoi comme point de chute avec l’idée d’aller voir dans les montagnes du Nord et peut-être vers la baie d’Halong.
Après, une escale à Bangkok marquée par notre découverte horrifiée des attentats se déroulant en live à Paris, nous débarquions à Hanoi, l’oeil hagard. Finalement, notre taxi aura tôt fait de nous réveiller en essayant de nous arnaquer avec un prix en dollars. Le réflexe du backpacker sur le qui-vive nous remettait en éveil et nous pouvions commencer à découvrir l’agitation de Hanoi déversant son flux de scooters dans ses ruelles jonchées d’habitants prenant leurs petit-dejs (déjà des soupes et nouilles) sur le bord des rues assis à califourchon sur des mini tabourets en plastique. Comparé aux axes routiers difformes et à la circulation agressive à laquelle nous sommes habitués à Bangalore, Hanoi nous apparaissait d’emblée comme une petite ville sympathique avec le juste ce qu’il faut d’agitation pour ne pas être ennuyante.
Notre sentiment s’est confirmé au fur et à mesure de notre visite, le plus souvent à pied, de cette capitale à taille humaine (du moins dans ses ruelles du centre-ville) où la vie semble se dérouler à la vue de tous sur ses trottoirs surchargés de scooters, échoppes, cuisines et restaurants de dinette qui semblent improvisés mais sont en fait là tous les jours. Et bien entendu, c’est en plus délicieux ! Pho, Bun-bo, nems, tous les classiques sont là et on en découvre d’autres comme le poisson chat cuisiné à sa table (Cha Ca) ou encore la rue où tous les stands sont spécialisés dans la cuisine… des tripes :) . Bref, si vous aimez la street-food et êtes un peu aventureux, il y a de quoi se régaler les yeux fermés. L’héritage français est aussi là mais a été remixé avec des saveurs locales comme les délicieux Banh-mi (sandwich baguettes avec des ingrédients vietnamiens) ou le “Ca-phe” (café) mixé avec du lait concentré directement dans sa tasse.
Aussi, on trouve à Hanoi un vieil héritage chinois (du moins les images d’Epinal qu’on en a) avec de nombreuses femmes vêtues du chapeau pointu “chinois”, des temples Tao – Bouddhistes un peu partout et parfois même cachés au fond d’un couloir ou encore des marchés qui débordent de vie et de marchandises.

A suivre : Sa Pa, les montagnes du Nord…



Quand on reste à Bangalore le week-end, on en profite souvent pour enfourcher notre Royal Enfield et aller se perdre un peu sur les petites routes environnantes. On essaie quand même toujours de se donner un petit objectif, souvent assez obscur mais qui finit presque toujours par une belle découverte. Et prendre les petites routes c’est de toutes façons l’assurance de se retrouver au milieu de la campagne, à traverser des petits villages, des rizières, faire des rencontres sympas etc…
Depuis quelques temps on avait repéré sur la carte une ville au nom évocateur : Kolar Gold Field (“Kolar Champs d’Or”, rien que ça !) . C’est vrai que du coup, nous étions supers curieux de vérifier si ces mines étaient fidèles à l’image de westerns, saloons qu’elles nous renvoyaient. Ce n’est pas exactement ce que l’on a trouvé mais l’endroit valait la balade. Il se trouve que les Anglais avaient créé cette ville pour effectivement extraire de l’or et, même si l’extraction a été arrêtée, les installations sont restées figées dans le temps. En prenant un peu de hauteur sur les suspects rejets de mines d’or, on peut avoir un aperçu complet de l’ancien complexe qui fait étrangement penser à un décor de film….

Avant de repartir, nous sommes passés au “KGF Club” de la ville qui, lui aussi, n’a presque pas bougé depuis le départ des Anglais : beau bâtiment colonial, certaines bouteilles prennent même encore la poussière.
! Seuls les billards ont été (certainement) renouvelés et la salle de conférence a trouvé un nouvel usage : un terrain de badminton et une cuisine aménagée…. avec 2 brûleurs à même le sol !

On a finit la ballade en allant jeter un coup d’oeil à un temple dédié à Shiva, le Kotilingeshwara, qui prétend contenir 10 000 000 de linguams (représentation phallique de Shiva ou de la fertilité masculine…). Comme souvent dans ce genre de “temples” récents hindous, on a surtout l’impression de se retrouver dans un parc d’attraction religieux, mais l’expérience reste drôle et insolite.

by in Slideshow, Sri Lanka

Kandy view under surveillance
Buddha's tooth temple painted corridor
Sun and rain in Kandy
Falling in the tea plantation

Pour ce deuxième séjour au Sri Lanka en 2 mois, on avait décidé de la jouer un peu plus “à la dure”. Les billets d’avions étant beaucoup moins chers depuis Chennai via Spicejet, on s’est décidé à tenter le tajet en Ambassador depuis Bangalore jusqu’à Chennai. On était aussi juste par rapport au temps de séjour autorisé du business visa, les 30 jours expirant la veille du départ de notre avion (qui partait à 2h du matin), on avait prévu de passer la frontière avant minuit pour ne pas que ça pose problème.

Or, bien entendu, nous avons loupé notre avion (à cause de cette histoire de 2h du matin, faut dire que c’est compliqué…). Et là Johanne se retrouve donc théoriquement illégale sur le territoire indien…

On passe sur le GROS coup de stress et ce qui s’en suit… Au moment de passer la douane on a l’impression de faire passer 3kg de cocaine… Mais rien de se passe, “bonjour – pam pam un tampon – au revoir”. OUF !

Le plus drôle c’est qu’en arrivant au Sri Lanka un douanier zélé a décidé qu’on n’avait soi-disant pas le bon visa… De bureau en bureau, personne n’ose le contredire mais tout le monde se rend bien compte qu’on est en règle. Le superviseur finit par nous faire lui-même le visa et on nous fait passer un peu en douce sans que l’autre hargnenux nous voit… Du délire !

Tout ça nous ayant bien épuisé, nous avons décidé de nous reposer à Kandy et uniquement à Kandy situé au début des montages et du pays du thé Sri-Lankais. Très touristique mais tout de même agréable. Un beau temple, des ballades autour du lac, la visite intéressante d’une ancienne usine à thé…. et toujours cette sensation agréable d’une certaine douceur de vivre locale (surtout par rapport à Bangalore). Par contre, il faut quand même dire que la gastronomie Sri Lankaise n’est pas ce que l’on a fait de plus inventif… Rice and Curry ou Rice and Curry ?
Bref, un w-e qui n’avait rien d’incroyable mais tout de même sympa et un brin dépaysant. On a fini par une mini-étape sur la plage de Negombo, tout près de l’aéroport pour boire quelques bières avant notre avion au milieu de la nuit. C’est mieux que de trainer dans un terminal mais ce spot semble bien parti pour rejoindre Kuta Bali ou Playa del Carmen au rang des stations balnéaires surexploitées… De toutes façons il fallait surtout que l’on recharge les batteries avant le retour qui a été une autre histoire.

Notre start-up : TITRI

Bangkok VS Kuala Lumpur VS Singapore TOP 10 restaurants Indiranagar 2014 Que faire à Bangalore ? Notre TOP 10 Only In India Bang Alors?! Yoga Quiz Traffic Vespa - local painting Shared Ambi! Bullet trip

Facebook

Twitter

G+

Notre trip moto Paris-Sydney

On The Road Again, the blog for all our trips Out of India, including the one we did from Paris to Sydney on a motorcycle...

Email newsletter

RSS Abonnez-vous au blog par email / You'll receive an email for every new post

Categories

Crazy green of the paddy fieldsKeep on exploringElephant stablesSchoolgirl ridingTemple under watchDrying after the bathInsanely green paddy fieldEngine coming to start the ferry service from one side of the river to an otherYali (a creature made of many animals) pillarOld man cycling in the paddy fieldsPerfect reflection in the paddy fieldKama sutra never too far from the temple statuesQueen's bathThe funny faceSunset over the temples of HampiSadu meditatingBig loadBy the river

Archives

Expats Blog