Colonial house in Pondicherry
Cop with French Képi
French flag on Pondicherry door
Matrimandir in Auroville
Mamallapuram carved wall

Pondicherry, c’est avant tout un nom un brin mythique ancré dans l’imaginaire de tout Français : on y vient l’oeil curieux, en se demandant un peu ce qu’il va rester de la France dans ce feu comptoir…
Il y a 7 ans, on était déjà passé dans la ville la plus française du sous-continent et on en avait gardé un souvenir un peu tiède. Maintenant qu’on vit à Bangalore, à une nuit de voyage, on savait bien qu’on allait finir par y retourner tôt ou tard ; ça a finalement été tard, vu qu’il nous aura presque fallu un an et demi et une visite familiale.
Se rendre à Pondy’ quand on est expatrié Français en Inde n’a plus la même valeur que quand on y passe en tant que voyageur. On vient prendre ici notre “dose” de France en allant déguster des viennoiseries parfaites chez Baker’s Street (qui, comme son nom ne l’indique pas, est pourtant une vraie bonne boulangerie Française), en se balladant dans les rues anormalement calmes du “French quarter” ou en re-découvrant ici ou là des traces de notre doux pays. Et il faut bien avouer que c’est agréable et assez amusant.
Mais Pondy est aussi un vrai spot touristique pour les touristes Indiens qui y viennent beaucoup en week-end humer un mini-air de “French riviera” sur la côte Est Indienne.
A quelques kilomètres de là, la fameuse communauté utopique d’Auroville attise aussi les curiosités. D’ailleurs, l’endroit étant un véritable aimant à curieux, les “Aurovilliens” se sont protégés de cette invasion en construisant un centre d’accueil à touristes où l’on apprendra l’histoire de cette communauté, goûtera des spécialités plutôt européennes et où l’on pourra admirer de l’extérieur le “Matrimandir”, sorte de dôme digne du Futurscope qui renferme une salle de méditation (inaccessible aux non-initiés malheureusement).
En continuant vers le Nord, nous en avons aussi profité pour revisiter les temples et impressionnantes paroies sculptées de la petite ville côtière de Mamallapuram (ou Mahabalipuram). Petite surprise, 7 ans après, le surf a commencé à prendre dans cette petite station balnéaire. Pour le reste, rien n’a bougé ou presque et certains des temples et surtout des sculptures murales valent vraiment le déplacement. Le climat local rend par contre les visites assez éprouvantes, il vaut donc mieux se lever tôt et opter pour la sieste en début d’aprem.

by in Slideshow, Sri Lanka

Kandy view under surveillance
Buddha's tooth temple painted corridor
Sun and rain in Kandy
Falling in the tea plantation

Pour ce deuxième séjour au Sri Lanka en 2 mois, on avait décidé de la jouer un peu plus “à la dure”. Les billets d’avions étant beaucoup moins chers depuis Chennai via Spicejet, on s’est décidé à tenter le tajet en Ambassador depuis Bangalore jusqu’à Chennai. On était aussi juste par rapport au temps de séjour autorisé du business visa, les 30 jours expirant la veille du départ de notre avion (qui partait à 2h du matin), on avait prévu de passer la frontière avant minuit pour ne pas que ça pose problème.

Or, bien entendu, nous avons loupé notre avion (à cause de cette histoire de 2h du matin, faut dire que c’est compliqué…). Et là Johanne se retrouve donc théoriquement illégale sur le territoire indien…

On passe sur le GROS coup de stress et ce qui s’en suit… Au moment de passer la douane on a l’impression de faire passer 3kg de cocaine… Mais rien de se passe, “bonjour – pam pam un tampon – au revoir”. OUF !

Le plus drôle c’est qu’en arrivant au Sri Lanka un douanier zélé a décidé qu’on n’avait soi-disant pas le bon visa… De bureau en bureau, personne n’ose le contredire mais tout le monde se rend bien compte qu’on est en règle. Le superviseur finit par nous faire lui-même le visa et on nous fait passer un peu en douce sans que l’autre hargnenux nous voit… Du délire !

Tout ça nous ayant bien épuisé, nous avons décidé de nous reposer à Kandy et uniquement à Kandy situé au début des montages et du pays du thé Sri-Lankais. Très touristique mais tout de même agréable. Un beau temple, des ballades autour du lac, la visite intéressante d’une ancienne usine à thé…. et toujours cette sensation agréable d’une certaine douceur de vivre locale (surtout par rapport à Bangalore). Par contre, il faut quand même dire que la gastronomie Sri Lankaise n’est pas ce que l’on a fait de plus inventif… Rice and Curry ou Rice and Curry ?
Bref, un w-e qui n’avait rien d’incroyable mais tout de même sympa et un brin dépaysant. On a fini par une mini-étape sur la plage de Negombo, tout près de l’aéroport pour boire quelques bières avant notre avion au milieu de la nuit. C’est mieux que de trainer dans un terminal mais ce spot semble bien parti pour rejoindre Kuta Bali ou Playa del Carmen au rang des stations balnéaires surexploitées… De toutes façons il fallait surtout que l’on recharge les batteries avant le retour qui a été une autre histoire.

La Team Rickshaw

Voilà, c’est fait, en plus d’une Ambassador, une Royal Enfield, un Chetak et même un vélo, notre “parc de véhicules” Indiens comprend désormais un des objets roulants les plus icônique et drôle de ce pays, le rickshaw ! Oui, on sait, ça devient un peu ridicule mais bon, celui-là on ne l’a pas acheté vu que c’est le cadeau surprise que nous ont fait nos amis ici pour notre mariage Indien. Et quel cadeau ! Parce qu’en plus d’avoir remué Chickpet et Shivajinagar c’est à Chennai qu’ils ont dû aller le chercher (très compliqué d’obtenir un rickshaw “private”) et en plus, ils ont réussi à mettre nos noms dans le Time Of India pour l’occasion ! Si vous ne nous croyez pas regardez plutôt ci-dessous (cliquez sur la photo ou ici).
On a fait une partie de la route ensemble depuis Chennai, nous avec l’Ambassador, on a donc pas mal de vidéos et photos, petit montage à venir…
C’est très sympa à conduire et il faut voir la réaction des Indiens qui n’en reviennent pas de voir des étrangers conduire ce drôle de véhicule.

Merci encore à tous ceux qui ont participé à ce cadeau complètement fou !

L'article du Time Of India

Notre start-up : TITRI

TOP 10 restaurants Indiranagar 2014 Que faire à Bangalore ? Notre TOP 10 Only In India Bang Alors?! Yoga JoNi Again Quiz Traffic Vespa - local painting Shared Ambi! Bullet trip

Notre blog “voyages”

On The Road Again, the blog for all our trips Out of India, including the one we did from Paris to Sydney on a motorcycle...

Email newsletter

RSS Abonnez-vous au blog par email / You'll receive an email for every new post

Categories

Kaiwara hills viewOur Bullet, new coloursCheese-Naan bulletKaiwara different rock coloursKaiwara hillOur Bullet, new colours, front viewOur Bullet, new colours, back viewKaiwara landscapeBullet couple shadowsLet's fly!Elephant and his mahoutBright orange guruThe meditation pyramid in south Bangalore (Pyramid Valley)Inside the meditation pyramidElephant and Art of Living centerArt of living centerElephants being feed with birthday cakes!Elephant saying hello to Shri Shri (Art of Living Guru)

Archives